Comment et pourquoi recommander l’assurance maladies graves

 

Une planification financière bien pensée devrait prévoir une protection en cas de maladies graves. D’ailleurs, c’est un bel atout si vous comptez rencontrer des clients prochainement.

L’assurance maladies graves est une solution logique pour la plupart des clients. Elle constitue une protection abordable contre un risque sérieux. Vous pouvez la proposer pour aborder des clients éventuels, mais c’est aussi un bon moyen d’accroître votre part de portefeuille et de fidéliser vos clients actuels.

Bref, en cas de diagnostic d’une des maladies graves les plus fréquentes, telles qu’un cancer, un accident vasculaire cérébral ou une maladie coronarienne, les clients recevront une somme forfaitaire, libre d’impôt, qu’ils pourront utiliser comme ils l’entendent. Voici quatre questions que Keith Leech, propriétaire de Context Planning Ltd., à Vancouver, vous suggère de poser aux clients pour qu’ils comprennent à quel point cette protection est précieuse.

Question 1 – Connaissez-vous une personne qui a souffert d’une maladie grave?

Cette question est importante. Bien qu’un diagnostic de cancer soit posé toutes les quatre minutes au Canada, faire abstraction des statistiques alarmantes est très facile. Toutefois, l’histoire de l’ami qui a subi un infarctus ou celle d’un parent proche qui a reçu un diagnostic bouleversant viendra davantage nous chercher.

Vous pourriez même montrer à votre client la liste des maladies couvertes pour qu’il puisse voir par lui-même. Chose certaine, nous connaissons tous quelqu’un qui éprouve de graves soucis de santé.

Question 2 – Cette personne s’attendait-elle à recevoir ce diagnostic?

Question embêtante, c’est le moins qu’on puisse dire, car les gens se doutent rarement qu’ils tomberont malades. Même si ce n’est pas la grande forme, personne ne peut vraiment se préparer à vivre un évènement qui menace sa vie ou à recevoir un diagnostic grave.

image blogue CI insurance

Question 3 – Cette personne, sa famille ou son entreprise ont-elles subi un dur coup sur le plan émotionnel ou financier?

C’est là que la réalité entourant la maladie grave frappe. Imaginez une personne employée à temps plein qui a fini par engloutir toutes ses prestations d’invalidité. Pensez au travailleur autonome qui a dû fermer son entreprise, ou au conjoint ou aux enfants qui ont dû tout abandonner pour devenir proches aidants. La maladie peut entraîner de lourdes conséquences financières et psychologiques pour toute la famille.

Question 4 – Comment avoir davantage de fonds aurait-il pu aider?

La bonne nouvelle, c’est que la grande majorité des gens qui reçoivent un diagnostic de maladie grave se rétablissent. La vie continue. Et disposer d’une assurance maladies graves contribue certainement à rendre la convalescence moins terrifiante et pénible.

Votre but est donc d’aider vos clients à comprendre que le versement d’une somme forfaitaire en cas de maladie grave pourrait faire une différence dans leur vie : paiements hypothécaires effectués, long congé envisageable pour le conjoint, embauche d’une aide extérieure ou même possibilité d’aller se reposer et de poursuivre sa convalescence ailleurs.

L’assurance maladies graves présente donc non seulement des avantages financiers, mais elle a aussi des effets bénéfiques sur le bien-être physique et psychologique des clients.

Aussi, vos clients auront sûrement beaucoup de questions à poser sur la façon dont cette assurance fonctionne. Alors, il est bon d’avoir l’information à portée de main. Attendez-vous aussi à faire face à quelques objections courantes.

« Je suis en bonne santé. »

Tout comme l’étaient Lance Armstrong et Mario Lemieux. Personne n’est à l’abri de la maladie, et plus on est jeune au moment de souscrire l’assurance, plus celle-ci sera abordable et accessible.

« J’ai une assurance au travail. »

C’est bien de détenir une telle assurance. Toutefois, elle ne peut probablement pas être transférée si on démissionne, si on perd son emploi ou si on prend sa retraite. En fonction de l‘âge, une assurance de remplacement peut se révéler coûteuse ou peu accessible.

« Je n’en ai pas les moyens. »

Voilà peut-être une belle occasion de vous rapprocher davantage de vos clients. Vous pourriez peut-être leur proposer d’examiner leur épargne, leurs dépenses et leurs frais d’assurance afin de trouver une solution. Après tout, ont-ils vraiment les moyens de se passer d’une assurance maladies graves?

Ainsi, l’assurance maladies graves est un choix logique pour la majorité des gens. C’est pourquoi vous devriez sortir cet atout sans hésiter. Si ce n’est pas un produit que vous proposez généralement, le moment est peut-être venu de changer vos habitudes!