sauter-au-contenu

7 légendes urbaines sur l’assurance auto

 

Certains mythes sur l’assurance auto ont la vie dure. Nous vous aidons à départager le vrai du faux!

1. Mon auto ne vaut presque rien : je peux choisir de ne pas l’assurer.

C’est FAUX.

En réalité, la loi vous oblige à assurer votre auto au moins « d’un bord », en achetant une protection responsabilité civile. Cette protection de base vous protège si vous causez des blessures ou des dommages matériels à une autre personne. Cependant, rien ne vous oblige à protéger votre auto contre les dommages matériels qu’elle pourrait subir.

2. Le prix de l’assurance est influencé par la couleur de mon auto.

C’est FAUX.

La croyance que les autos rouges coûtent plus cher à assurer est erronée. Cela n’a aucune influence sur le prix de l’assurance.

Voici quelques-uns des divers critères utilisés par les assureurs pour déterminer le prix de votre assurance auto :

  • La marque, le modèle et l’année du véhicule
  • L’utilisation qui en est faite
  • Le profil des conducteurs
  • Votre lieu de résidence
  • Etc.

3. Une contravention de stationnement peut faire augmenter le prix de mon assurance auto.

C’est FAUX… pourvu que vous la payiez.

Les infractions au Code de la route inscrites à votre dossier de conduite, comme les excès de vitesse, entraîneront généralement une hausse du prix de votre assurance. À l’inverse, les infractions qui ne figurent pas à votre dossier de conduite, comme les contraventions de stationnement, ne sont pas considérées dans le calcul de votre prime d’assurance auto.

Le fait d’avoir des contraventions de stationnement impayées pourrait cependant faire augmenter le prix de vos assurances. Pourquoi? Parce que ce défaut de paiement se reflétera dans votre cote de crédit, qui fait partie des facteurs qui entrent dans le calcul des primes d’assurance.

4. Ce sont les policiers qui déterminent qui est responsable d’un accident auto.

C’est FAUX.

Le pourcentage de responsabilité de chacun des conducteurs est déterminé par votre assureur. Pour ce faire, il se base sur la Convention d’indemnisation directe établie par le Groupement des assureurs automobiles (GAA).

Si personne n’a été blessé dans l’accident, il n’est donc pas nécessaire d’appeler la police. Vous avez cependant avantage à remplir un constat amiable qui vous permettra de fournir plus facilement à votre assureur tous les renseignements dont il a besoin.

5. Si mes biens personnels laissés dans mon auto sont volés, ils seront couverts par mon assurance auto.

C’est FAUX.

Même lorsqu’ils se trouvent dans votre auto, vos biens personnels, comme votre sac à main, votre portable ou vos équipements sportifs, sont couverts par votre assurance habitation.

Votre assurance auto couvre cependant les accessoires et les biens fixés à l’auto ou ayant un lien d’utilisation avec celle-ci, comme les jantes de roues, un portebagages, un compresseur pouvant uniquement être branché à un allume-cigare, des pièces destinées à être fixées à votre auto, etc.

6. Quand j’utilise mon auto dans le cadre de mon travail, c’est l’assurance de mon employeur qui me protège.

C’est FAUX.

Votre auto est couverte en tout temps par l’assurance que vous avez achetée pour la protéger, peu importe la raison pour laquelle elle est utilisée ou qui la conduit. Il est donc essentiel d’aviser votre assureur si vous utilisez davantage votre auto pour le travail afin qu’il puisse adapter vos protections à l’utilisation réelle de votre véhicule.

7. Si je prête mon auto à un ami et qu’il fait un accident, c’est son assurance qui couvrira les dommages.

C’est FAUX.

Votre auto et son assurance forment un tout. Vous prêtez votre auto à un autre conducteur détenant un permis de conduire en règle? Si cette personne fait un accident causant des dommages à votre auto, seule votre assurance pourra les couvrir, à condition que vous déteniez les protections requises.

 

Vous avez d’autres questions ou besoin de conseils en matière d’assurance auto? Communiquez avec votre assureur : c’est son rôle de vous aider à comprendre le fonctionnement de votre assurance et de vous guider vers les protections les mieux adaptées à vos besoins.