sauter-au-contenu

Un milieu de travail sain grâce au système de ventilation de votre bâtiment commercial

 

Le système de ventilation de votre bâtiment commercial est le poumon qui permet à votre personnel d’être confortable au travail, été comme hiver.  

Il se doit de répondre aux normes de santé, de salubrité et de contrôle de la température.

Pour ce faire, un programme d’inspection et d’entretien préventif confié à une entreprise spécialisée en la matière est nécessaire.

Voici en quoi il consiste et ce que vous pouvez faire au quotidien pour offrir une qualité de l’air irréprochable à votre main-d’œuvre.

Votre ambition confiée à une personne

Mandatez l’un des membres de votre personnel pour s’assurer de la qualité de l’air en milieu de travail.

Cette personne supervisera le programme d’inspection et d’entretien préventif du système de ventilation.

De plus, elle pourrait tenir un registre d’inspection et d’entretien pour conserver une trace des mesures qui ont été prises au fil du temps.

Qu’en pensez-vous?

Demandez l’avis de votre personnel et sondez-le de façon régulière sur la qualité de l’air au bureau.

C’est lui qui pourra vous guider vers les corrections à apporter lors des écarts de température et de ventilation.

Visez un taux de satisfaction d’environ 80 % de votre personnel face à la qualité de l’air dans votre bâtiment.

Par où commencer avec votre programme d’inspection et d’entretien?

Un programme d’inspection et d’entretien de votre système de ventilation est essentiel pour s’assurer qu’il fait bien son boulot. Votre système doit insuffler de l’air salubre dans les pièces et évacuer l’air vicié à l’extérieur de l’immeuble pour que le personnel soit confortable.

Lorsqu’il est efficace, il contribue aussi à la concentration et au rendement de votre personnel.

La fréquence des inspections et des entretiens de votre système de ventilation est déterminée selon 3 critères :

  • recommandations du fabricant du système et des pièces
  • type de bâtiment
  • vos activités commerciales

Quelques signes qui ne mentent pas

Prenez soin du bien-être de votre personnel au bureau et soyez à l’affût des symptômes suivants :

  • allergies
  • asthme
  • migraines
  • toux sèche
  • taux élevé de maladies infectieuses (grippe, rougeole, tuberculose, varicelle, etc.)

Ces symptômes peuvent être le signe avant-coureur que la ventilation à l’intérieur de votre bâtiment peut faire défaut.

Et la COVID-19?

Le risque de transmission de la COVID-19  augmente dans les cas suivants :

  • mauvaise ventilation
  • espaces restreints
  • densité du personnel
  • durée d’exposition au virus prolongée

À surveiller lors des inspections

Portez attention aux indices qui pourraient nuire à l’efficacité de votre système de ventilation :

  • bruit
  • mauvais calibrage entre le chauffage et la climatisation
  • odeur d’humidité

Certaines pièces du système de ventilation sont aussi à surveiller lors de vos tournées :

  • Prise d’air extérieure : elle ne doit pas être bloquée, mais sans pour autant favoriser l’intrusion de contaminants.
  • Bouche d’évacuation de l’air vicié : l’air doit bien s’évacuer et il ne doit pas être en contact avec la prise d’air extérieure.
  • Bac de récupération des serpentins : l’eau de condensation doit bien se vider et le drain d’évacuation ne doit pas être bouché. S’il y a un isolant acoustique près des serpentins, il doit être sec.

Lavez lavez

La poussière qui s’accumule peut nuire au bon fonctionnement de votre système de ventilation.

Assurez-vous que ces 2 pièces font partie intégrante de l’entretien ménager de votre bâtiment :

  • diffuseurs
  • grilles de retour

Une collaboration avec une entreprise spécialisée

Faites affaire avec une entreprise reconnue dans le domaine d’inspection et d’entretien des systèmes de ventilation commerciaux.

Assurez-vous qu’elle est irréprochable en matière de :

  • nettoyage et changement des filtres à air
  • tests de rendement des filtres à air (leur taux d’efficacité doit être d’au moins 85 %)
  • réglage ou remplacement des courroies des ventilateurs
  • dépoussiérage des conduits d’aération
  • prévention de la prolifération des bactéries dans l’humidificateur 
  • calibrage des thermostats