sauter-au-contenu

Protégez-vous votre clientèle contre les chutes?

 

Neige, glace, verglas… avec ce trio, les risques de chute augmentent pour votre clientèle, dehors comme à l’intérieur. Ces incidents parfois graves affectent les gens, leurs finances et celles des entreprises. Parlons ici de ce qui provoque les chutes, de votre responsabilité, et, bien sûr, des moyens de les prévenir dans votre commerce.

Qu’est-ce qui cause les chutes?

La présence d’eau sur le sol explique un grand nombre de chutes. Les activités quotidiennes comme le nettoyage, par exemple, rendent le sol mouillé et glissant en certains endroits.

L’hiver, la glace multiplie les risques. Tout le monde peut en effet tomber et se blesser sur un stationnement glacé, dans les escaliers d’un commerce ou sur son palier.

Les fissures et les nids-de-poule augmentent le danger d’incident, tout comme les obstacles au sol ou le manque d’éclairage : le genre d’éléments que l’on peut contrôler!

Des accidents évitables aux coûts impressionnants

Au Canada, en 2019, les chutes étaient les principales causes d’hospitalisation dues à des blessures, dans tous les groupes d’âge.

Les chutes n’entraînent pas toutes des séquelles, mais leur impact devient majeur. Au pays, elles ont même coûté davantage que toute autre cause d’accident en 2018, avec des frais de 10,3 milliards de dollars.

Qu’arriverait-il en cas de chute sur vos lieux d’affaires?

Si une cliente bute sur un obstacle dans votre commerce et qu’elle se blesse pendant la chute, elle peut intenter une poursuite en responsabilité civile contre votre entreprise.

La responsabilité civile, c’est le principe qui oblige une personne à réparer un dommage causé à quelqu’un par sa faute ou celle des biens, d’animaux ou de personnes dont elle est responsable.

Comme propriétaire, vous pourriez porter le blâme d’une chute si…

  • Les lieux manquaient d’entretien : pensons par exemple à une entrée glacée et laissée sans abrasif.
  • L’aménagement comportait un danger, tel qu’un escalier dépourvu de rampe.
  • Un problème connu, comme le bris d’un couvre-sol, n’avait pas été corrigé après sa découverte.

Pour protéger votre clientèle, vos employés, mais aussi votre entreprise, ça vaut la peine d’être proactif pour écarter ces risques!

Que faire pour garder le contrôle?

Pour éviter les chutes, adoptez ces bonnes pratiques à l’intérieur de votre bâtiment :

  • Installez un revêtement de sol ou des tapis antidérapants dans les zones à risque. Au besoin, fixez-les au sol avec des agrafes ou un adhésif.
  • Nettoyez vite les dégâts en tous genres. Autrement, essayez de prévoir l’entretien du sol hors des heures d’affluence. Lorsque c’est impossible, placez des affiches « plancher mouillé » dans les endroits passants.
  • Réparez tout bris du palier ou du plancher qui pourrait faire trébucher quelqu’un.
  • Dégagez les lieux de circulation – pas de câble au sol, ni boîte, ni obstacle. S’il faut vraiment garder des fils électriques par terre, recouvrez-les pour réduire les risques.

Poursuivez vos démarches à l’extérieur :

  • L’hiver, déneigez bien les allées et le stationnement. Dispersez-y souvent de l’abrasif (du sable ou du sel à déglacer).
  • Surveillez l’état des rampes et des marches de vos escaliers et assurez-vous que ces dernières sont antidérapantes.
  • Vérifiez si l’éclairage suffit autour de votre bâtiment – le soleil se couche tôt dès l’automne, et la noirceur augmente les risques de chute. Faites remplacer toute ampoule brûlée sans tarder.

Responsabilité de votre entreprise : prenez d’autres précautions

Malgré votre vigilance, un incident pourrait survenir quand même. Préparez-vous :

  • Vérifiez si votre assurance protège bien la responsabilité civile de votre entreprise.
  • Tenez un registre d'épandage de sel ou de sable en précisant les dates et les endroits couverts. En cas de poursuite, ce document aidera à prouver la rigueur de votre prévention.
  • Prévoyez un formulaire de rapport d’incident dans vos locaux pour qu’une personne blessée et les témoins, s’il y a lieu, décrivent ce qui est arrivé.
  • Après une chute, photographiez les lieux et les chaussures que la victime portait. Ces informations permettront de mieux comprendre l’événement.

Voilà : vous connaissez les risques liés aux chutes. Et avec un peu d’organisation, vous les réduirez de beaucoup!