sauter-au-contenu

Chauffage au bois : quel impact sur votre assurance habitation?

 

L’ajout d’un chauffage au bois comporte plusieurs avantages pour votre confort. Toutefois, cette installation peut avoir un impact sur votre assurance habitation. Pour prévenir certains risques, suivez le guide!

1. Avisez votre compagnie d’assurance

Vous comptez acheter un poêle à bois pour réchauffer la maison cet hiver? Ou vous achetez une maison qui abrite un appareil de chauffage au bois? Mentionnez cette info à votre compagnie d’assurance habitation pour prévoir votre couverture en cas de sinistre. Habituellement, l’assureur va exiger…

  • que le poêle à bois soit relié à un type de cheminée sécuritaire, comme les cheminées métalliques préfabriquées 2 100 degrés et les cheminées de maçonnerie avec tuile réfractaire ou gaine métallique
  • une fréquence de ramonage suffisante selon le type d’appareil
  • une installation dans les règles de l’art, sans matériau combustible à proximité, avec des raccords de conduits et une cheminée en bon état

Si votre compagnie d’assurance juge le tout non conforme, vous devrez rectifier les éléments en cause pour qu’elle accepte de couvrir votre installation.

2. Choisissez votre poêle à bois avec soin

Si vous souhaitez acheter un appareil de chauffage au bois, le Bureau d’assurance du Canada (BAC) et l’Association des professionnels du chauffage (APC) recommandent :

  • un appareil qui porte la marque d’approbation d’un laboratoire d’essai indépendant (homologué CSA, Warnock Hersey (ou ITS), ETL ou ULC)
  • une installation effectuée par des techniciens membres de l’APC

Informez-vous auprès de votre municipalité pour connaître ses normes concernant l’installation et l’usage d’un chauffage d’appoint.

3. Achat de maison : assurez-vous que le chauffage au bois déjà installé est conforme

Avant d’acheter une propriété chauffée au bois, prévoyez le coup : informez-vous auprès de l’APC pour vous assurer que l’installation répond bien aux normes établies.

4. Vérifiez le prix de votre assurance habitation, qui peut augmenter

En ajoutant du chauffage au bois, le prix de votre assurance habitation peut être revu à la hausse. C’est normal, car cette installation accroît les risques d’incendie. Voici les facteurs de danger les plus fréquents pour les poêles à bois :

  • une mauvaise installation
  • un dégagement insuffisant entre un matériau combustible et l’appareil
  • un entretien ou une utilisation inadéquats
  • des ramonages trop espacés, ce qui favorise des dépôts (très inflammables) de créosote dans la cheminée

Comment pouvez-vous diminuer les risques d’incendie?

Toujours selon le BAC et l’APC, la meilleure façon de diminuer ces risques est de bien installer, entretenir et utiliser son poêle à bois. Plus concrètement :

  • Faites inspecter le chauffage à combustible solide par un ou une spécialiste.
  • Brûlez seulement du bois sec.
  • Nettoyez l’installation chaque année.