Planifiez-vous une retraite sur mesure!

Des grand-parents jouent avec leur petit-fils

Votre voisine retraitée vient de partir pour un jogging matinal. Pendant un instant, vous l’observez courir avec une pensée pour votre future retraite. Réalisez-vous que cette étape de votre vie durera peut-être aussi longtemps que votre carrière? Ça, c’est une raison bétonnée pour bien préparer cette période!

Nous avons donc réuni des conseils pour vous aider à planifier une retraite à votre image. Laissez-vous inspirer.

Retour vers votre futur : précisez vos attentes

Certains s’imaginent marcher sur le bord de la mer, pratiquer le yoga, voyager en Europe… Oui, ce sont des projets. Reste que c’est trop partiel pour meubler toute une retraite!

Visualisez plus clairement votre avenir. À cette fin, questionnez-vous :

  • Selon vous, quels seront vos occupations au quotidien, vos intérêts et vos loisirs?
  • Des proches prévoient-ils prendre leur retraite dans la même période? Aurez-vous de la compagnie pour certaines activités?
  • Quel niveau d’énergie pensez-vous avoir à ce moment pour réaliser certaines tâches (ex.: déneiger votre entrée, entretenir votre jardin, garder des petits-enfants, etc.)?
  • Sera-t-il plus commode de rester à la campagne ou au centre-ville? Croyez-vous que la banlieue conviendrait à vos besoins, si vous ne conduisez plus aux heures de pointe?
  • Quelles pourraient être vos raisons de vous lever le matin, vos sources de motivation principales?

Eh non, il n’existe pas de retraite standard, une recette capable de contenter tout le monde : c’est vous qui saurez le mieux définir votre mix idéal.

Posez-vous le plus de questions possible et notez vos réponses. Revoyez-les chaque année et demandez-vous (sans vous mentir!) si votre vision évolue. Vous changez au fil du temps, alors la souplesse est de mise. Vos champs d’intérêt, votre santé ou vos loisirs peuvent prendre une nouvelle direction.

Tenez compte des 3 phases de la retraite

Au pays, l’espérance de vie moyenne avoisine 80 ans. Mille et un facteurs l’influencent, mais au bout du compte, vous pourriez vivre bien plus longtemps, car elle augmente sans cesse.

La retraite peut se découper en 3 phases. Quand vous la planifiez, considérez chacune d’elles, puisqu’elles viennent avec des dépenses variables.

La période active

À cette étape, vous pouvez rester chez vous si vous le souhaitez et organiser une variété d’activités selon vos aspirations. Ces loisirs et ces projets peuvent entraîner des dépenses ou non. Tenez-en compte dans vos réflexions.

Des cas concrets : 2 retraites, 2 trains de vie distincts

Mireille passe quelques jours par mois avec ses petits-enfants. Chaque semaine, elle participe à un club de lecture et à un groupe de marche. De plus, elle fait souvent du bénévolat, entre autres pour accueillir les donneurs lors de collectes de sang. Ses activités viennent avec peu de dépenses.

Gabriel, lui, est un maniaque de golf. En plus de son adhésion à un club, il adore voyager au moins 3 fois par hiver pour pratiquer son sport favori sous le soleil. Gabriel a besoin d’un certain niveau de revenus pour financer ses loisirs.

Le ralentissement

Dans cette phase, votre état de santé déterminera davantage vos choix quotidiens. Vous pourriez devoir déménager si votre milieu de vie n’est plus adapté à vos besoins. Il faut en tenir compte dans vos prévisions.

La phase avancée

À cette étape, vos activités seront plus limitées et entraîneront moins de frais. Toutefois, si vous vivez une perte d’autonomie, vous pourriez avoir besoin d’aide au quotidien. Cette situation pèsera sans doute sur votre budget.

Informez-vous sur les coûts d’un loyer en résidence pour personnes âgées. Les montants à prévoir dépendront de votre futur état de santé, et varieront en fonction de ce que vous recherchez. Tenez compte de ces dépenses dans vos projections financières à venir.

Préparez votre budget retraite

Quand votre vision de la retraite se précisera, vous prévoirez mieux le budget dont vous aurez besoin.

On dit par exemple que l’objectif financier à atteindre est de gagner 70 % de son revenu au travail. Prenez ce ratio avec un grain de sel. Le montant à amasser dépend plutôt de…

  • vos projets et vos valeurs
  • l’âge auquel vous commencez votre retraite
  • votre salaire moyen pendant votre carrière
  • les dettes (hypothèque, prêts, etc.) que vous aurez à rembourser, ou pas
  • le train de vie ciblé
  • votre intention de travailler à l’occasion (comme pigiste, etc.) ou pas, etc.
  • l’impact de l’inflation sur votre niveau de vie
Un exemple chiffré

De 1960 à 2021, au Canada, le taux d’inflation moyen s’élevait à 3,8 % par an. Autrement dit, un matelas ou une laveuse, qui coûtait environ 100 $ en 1960, aurait valu autour de 920 $ au début de 2022.

Vous aimeriez donner une aide financière ponctuelle à vos enfants ou à vos petits-enfants? C’est aussi important de le prévoir.

Faites faire vos calculs par des professionnels

Les conseillers en sécurité financière jouent un grand rôle d’accompagnement. Ils sont en mesure de calculer de manière assez précise vos rentrées d’argent à la retraite.

Pour ce faire, ils se baseront entre autres sur…

  • votre épargne actuelle (REER, CELI, etc.) et prévue
  • votre profil d’investissement
  • les fonds de pension dont vous profitez, s’il y a lieu
  • les programmes provinciaux et fédéraux
  • votre situation conjugale (pour des stratégies d’économies d’impôts)

Vos placements vous offrent-ils assez de rendement? Existe-t-il un écart entre vos rêves de retraite et vos futurs revenus? Les conseillers vous donneront l’heure juste. Ils pourront, entre autres, vous préciser l’âge auquel vous devriez demander vos fonds de pension, et comment décaisser vos placements pour payer moins d’impôts.

Pour mieux atteindre vos objectifs, la ou le spécialiste rencontré vous aidera surtout à établir un plan, une stratégie en règle pour vous rapprocher de votre retraite parfaite et conserver votre niveau de vie le plus longtemps possible.

Se former, une autre astuce payante

Toutes sortes de conférences de courte durée (et en général sans frais!) peuvent vous aider à apprivoiser les produits financiers et d’investissement en vue de la retraite. Renseignez-vous!

Prenez soin de votre « vous 3.0 »

Préparer sa retraite, ça dépasse largement les questions d’argent. Pour bien profiter de ce chapitre de votre vie, apprenez à vous connaître de mieux en mieux – et à prendre soin de vous, aussi.

On connaît la chanson: faut bien manger, bouger tous les jours… L’important, c’est d’aller au-delà des résolutions en passant aux actes. Mieux vaut le faire maintenant pour mettre les chances de son côté pour l’avenir. Vieillir en santé peut aider à repousser les maladies chroniques ou les invalidités, ou à en diminuer la gravité.

En terminant, voici des façons de veiller sur vous aujourd'hui et pour le futur :

  • Pratiquer une activité physique régulière (ex. : marche, natation, jardinage…)
    Une enquête canadienne sur la santé révèle que 67 % des aînés qui s’adonnent à des activités physiques au moins 3 fois par semaine vivent en bonne santé, par rapport à 36 % de ceux qui bougent rarement. En cas de maladie, le fait d’avoir été actifs facilite aussi le rétablissement.
  • Travailler sa souplesse et sa musculation
    Chaque semaine, quelques exercices peuvent, entre autres, aider à prévenir les chutes, très fréquentes chez les retraités; elles entraînent souvent des douleurs chroniques et une perte de mobilité.
  • Bien s’alimenter
    C’est une clé pour conserver sa vitalité et prévenir le gain de poids. Consommer assez de fruits et de légumes chaque jour est l’une des pistes santé les plus efficaces.
  • Cultiver et maintenir vos liens sociaux
    Le fait d’appartenir à un groupe (amis, famille, communauté…) agit sur le sentiment de bonheur et joue un rôle préventif en santé mentale.
  • Cesser de fumer
    Le tabac est associé à plusieurs maladies qui réduisent la qualité de vie, mais aussi la longévité.
  • Voir régulièrement les spécialistes qui vous aideront à prendre soin de vous : médecin, dentiste, oculiste…
    Des problèmes non réglés aujourd’hui, par exemple de l’inflammation aux gencives, peuvent avoir des impacts plus tard.

Relevez le défi de préparer votre retraite progressivement, les yeux fixés sur un petit nombre d’objectifs à la fois. Vous le faites pour vous, pour votre qualité de vie (actuelle et future), et aussi pour les gens qui tiennent et tiendront à vous.

Et tout ça peut vraiment redéfinir, pour le mieux, votre expérience de la retraite!