sauter-au-contenu

Quel équipement porter pour le ski de printemps?

 

Difficile de résister à l’appel du ski de printemps… La douce température, le soleil qui caresse votre peau, la texture de la neige qui fond et le 5 à 7 à la terrasse extérieure sont autant d’ultimes bonheurs pour les adeptes de ski alpin et de ski de fond.

Mais, qu’en est-il de leurs vêtements? Voici un aperçu de l’équipement à porter pour la douce saison.

Quels vêtements enfiler pour pratiquer le ski au printemps?

Le système multicouche (qu’on appelle aussi la technique pelure d’oignon) est parfait pour le ski de printemps. Il vous permet d’avoir ni trop chaud ni trop froid au gré des conditions météo. En combinant 3 couches de vêtements, vous serez en mesure de mieux réguler votre température.

Première couche

La couche de base est celle qui est en contact avec votre peau.

Pour qu'elle évacue bien l’humidité et sèche rapidement, on la préfère en fibres synthétiques (polyester ou propylène) ou en laine mérinos

Évitez de porter un t-shirt en coton. Malgré votre attachement envers lui, il risque d’absorber l’humidité et de vous donner froid.

Deuxième couche

Comme la 1re couche ne suffit pas à vous procurer de la chaleur, la 2e couche (aussi appelée la couche intermédiaire) est nécessaire et vous isole du froid.

C’est le moment de troquer votre manteau de duvet pour un en fibres synthétiques. Le premier résiste plus aux températures froides et ne convient pas aux personnes qui transpirent beaucoup et qui pratiquent un sport à l’extérieur.

Un manteau ou un vêtement polaire en fibres synthétiques vous garde au chaud, malgré la sueur qui pourrait s’accumuler.

Au printemps, c’est souvent la couche intermédiaire que l’on enlève dès que la température grimpe.

Troisième couche

La 3e couche vous protège contre le vent, la pluie et la neige.

Cette barrière de protection doit posséder les caractéristiques suivantes :

  • légère
  • compressible
  • respirante

Pour vous protéger des intempéries, choisissez avec soin un coupe-vent, un manteau coquille ou encore une veste sans manche.

Pour vos mains

Enfilez des gants plus légers et rangez vos mitaines de duvet.

Et la tête?

S'il fait trop chaud, laissez ouvertes les trappes d’aération de votre casque protecteur.

L’air circulera mieux, mais votre sécurité demeurera intacte!

Lunettes

Vos yeux sont précieux et il faut les protéger de la neige, du vent et des rayons UV.

La vision est plus difficile quand le soleil printanier plombe et se reflète sur la neige.

Pour mieux voir la pente, optez pour des lunettes, comme celles avec des verres polarisants, qui réduisent l’éblouissement et les effets de rayons du soleil.

Choisissez une teinte de lentilles très foncée allant du noir au gris anthracite. Les lentilles à effet miroir sont aussi recommandées pour leur perception fidèle des couleurs et des contrastes.

Portez une attention au degré de luminosité qui traverse les lentilles. Pour ce faire, assurez-vous que l’indice de transfert de la lumière visible (Visible Light Transmission) se situe entre 5,5 % et 12 %.

Gare aux coups de soleil!

Avec l’arrivée de la température plus clémente, ne baissez pas la garde devant les rayons du soleil.

Avant de dévaler les pentes, appliquez sur votre visage un écran solaire.

Votre peau sera protégée contre les rayons UV, alors que la neige agit comme réflecteur.