sauter-au-contenu

5 conseils pour être le parent monoparental idéal

 

Votre couple battait de l’aile depuis déjà quelque temps. Ce matin, votre tendre moitié s’est éclipsée. Vous devez maintenant surmonter la peine de voir le nid familial détruit. Vous réalisez en plus que vous êtes désormais un parent monoparental. Bref, une tout autre réalité vous attend! Au début, les choses vous paraîtront sans doute compliquées. Mais avec le temps et l’expérience, vous comprendrez qu’être parent solo, ce n’est pas sorcier. Voici quelques idées pour vous faciliter la vie.

1. Sortez de la maison!

Résistez à la tentation de vous isoler. La solitude présente parfois certains avantages, mais demandez du soutien si vous en ressentez le besoin.

Acceptez aussi l’aide qu’on vous offre. Misez sur votre réseau social et sur vos proches pour vous épauler. Pour bien vous occuper de vos enfants, vous devez d’abord tenir compte de vos propres limites.

Votre famille habite une autre ville? Votre cercle d’amis est assez restreint? Plusieurs organisations peuvent également vous prêter main-forte. Entre autres :

  • Les maisons de la famille
  • Les associations de familles monoparentales
  • Les réseaux d’entraide

Et si l’autre parent déserte vite le quotidien des enfants? Songez alors à l'impact positif que vous pouvez exercer sur leur développement. Bien entourés, ils trouveront aisément de nouveaux repères.

Deux jeunes mères marchent avec leurs bébés dans des poussettes

2. Organisez-vous

L’harmonie passe par une bonne organisation. En effet, tout le monde s’accorde sur une chose : les enfants ont besoin d’une routine. La stabilité qui en découle leur permet d’évoluer plus facilement. Pour y arriver, instaurez un horaire familial, notamment avec les points suivants :

  • Achats à faire
  • Rendez-vous
  • Cours
  • Activités physiques
  • Anniversaires

De plus, confiez certaines tâches à vos enfants, comme laver la vaisselle, ranger leur chambre, etc. Tout votre petit monde gagnera à participer aux corvées quotidiennes. Vous bénéficierez ainsi de plusieurs moments de qualité en famille. Besoin d’aide? Certaines applications existent sur Internet et vous permettent de gérer votre emploi du temps avec plus d'efficacité. Une courte recherche suffira pour trouver celle qui vous convient le mieux.

3. Ajustez vos finances

La situation financière devient souvent un enjeu important pour les familles monoparentales. C’est donc le moment de revoir votre budget.

Assurément, avec votre unique salaire, votre rythme de vie changera. Aussi, sachez où va votre argent. Utilisez le crédit pour vous dépanner seulement. Diminuez vos dépenses en fonction de votre revenu.

Vous préserverez ainsi autant votre santé financière que votre santé mentale.

En outre, renseignez-vous sur l’aide financière offerte par les gouvernements fédéral et provincial. Par exemple, votre nouveau statut de parent monoparental pourrait vous donner droit à l’allocation canadienne pour enfants.

Songez également à obtenir l'avis d'un conseiller ou d'une conseillère en sécurité financière pour vous guider.

4. Adieu la culpabilité!

Mais quelles seront les conséquences sur les enfants? Cette question vous hante. La culpabilité s’installe bien vite et vous broyez du noir.

Pourtant, c’est inutile. Vous ne pouvez pas changer le passé. Toutefois, vous pouvez dès maintenant influencer le présent et le futur. Adoptez une attitude positive. Prêchez par l’exemple. C’est ainsi que vous aiderez votre progéniture à surmonter les obstacles qui se présentent.

Aucun parent n’est parfait, même en couple.

5. Accordez-vous un peu de repos

Le surmenage parental, ça existe. En couple, être parent vous semblait déjà éreintant. Gardez en tête que même les superhéros doivent se reposer. Réservez-vous donc des moments rien qu’à vous. Inscrivez-les à votre horaire. Accordez-y autant d'importance qu’à un rendez-vous avec votre hygiéniste dentaire. Profitez-en pour vous détendre et pour vous ressourcer. Réinventez-vous!

Bref, souvenez-vous que votre bonheur rejaillira sur vos enfants tôt ou tard.

Note : Cet article, publié seulement à titre informatif, ne prétend pas remplacer les conseils de professionnels.