Obtenez plus de réponses à vos courriels

 

C’est un matin comme les autres. Vous triez les messages de sollicitation qui inondent votre boîte de réception. Un vrai défi! Vous en supprimez la plupart sans même les ouvrir. Et si vos courriels de prospection subissaient le même sort?

Parmi tous les outils de marketing dont vous disposez, le courriel demeure une façon avantageuse d’appâter vos clients potentiels. Voici quelques conseils pour augmenter votre taux de réponse.

Le but de l’exercice

En tant que conseiller ou conseillère, votre rôle consiste à créer des liens, à établir la confiance entre vous et votre clientèle éventuelle. Vous cherchez tout simplement à entamer une conversation. Ainsi, le courriel se veut un premier pas et non un outil de persuasion.

Cela dit, pour que la manœuvre soit profitable, il faut d’abord atteindre la cible. Votre courriel doit donc se démarquer.

Se démarquer, mais comment?

Au bout d’environ 3 secondes, votre destinataire a déjà décidé d’ouvrir ou pas votre message. Par conséquent, pensez qualité au lieu de quantité. Prenez le temps de formuler un texte accrocheur.

Mieux vaut envoyer quelques courriels bien étudiés plutôt que beaucoup de messages sans personnalité.

Bichonnez l’objet

Un objet percutant fait toute la différence. Il a un impact direct sur votre taux d’ouverture, c’est-à-dire le nombre total de courriels ouverts parmi ceux que vous avez transmis.

Glissez-vous dans la peau de votre cible. Piquez sa curiosité. Évitez d’avoir l’air de solliciter : démontrez plutôt de l’intérêt envers la personne. Autrement, votre courriel sera vite ignoré. Il pourrait même aller tout droit dans les pourriels.

Par ailleurs, pensez aussi que les destinataires accéderont peut-être à votre message sur un cellulaire. Faites preuve d'ingéniosité. Optez pour une phrase courte (moins de 50 caractères) et des mots simples.

Et l’aperçu?

On y fait rarement allusion, mais l’aperçu requiert aussi du doigté. Ce court texte s’affiche dans le volet (en dessous ou à côté de l’objet) avant l'ouverture du courriel.

Tout comme l’objet, le rôle de l’aperçu est crucial au moment de choisir d’ouvrir ou de supprimer un courriel. Un message clair, concis et accrocheur attise davantage l’intérêt ou la curiosité.

Un contenu fructueux

Présentez-vous rapidement. Puis, rédigez une idée par paragraphe. Séparez votre texte par interlignes pour l’aérer.

Surtout, allez droit au but. Encore ici, choisissez des phrases courtes et un langage simple. Plus vos questions sont précises et plus le retour est immédiat. Pendant la lecture, la personne formule déjà sa réponse. Vous courez ainsi moins de chance que votre courriel sombre dans l’oubli.

Quelques trucs de rédaction

  • Bannir les mots en majuscules et modérer la ponctuation (l’abus des points d’exclamation vous donnera l’air un peu trop enthousiaste)
  • Soigner l’orthographe
  • Être sobre, mais dynamique
  • Oser l'originalité
  • Évoquer un sujet qui touche votre destinataire
  • Chercher la corde sensible
  • Susciter l’émotion pour créer la proximité

Un client ou une cliente vous recommande? Exploitez cet avantage. Vous serez encore plus crédible :

  • Interpellez votre cible par son nom. Elle sera plus attentive parce qu’elle se sentira concernée.
  • Présentez des solutions susceptibles de répondre à ses besoins.

La valeur ajoutée

Vous pouvez encore augmenter la valeur de votre courriel avec des infos personnalisées :

La conclusion

Encore un petit effort… Indiquez clairement vos attentes. Quoi de mieux pour boucler votre courriel qu’un appel à l’action? (Ex. : communiquez avec moi!) C’est un bon moyen d’obtenir une réponse.

Des formules de politesse comme « merci pour votre suivi » ou « au plaisir d’en discuter avec vous » favorisent aussi le dialogue.

Bref, le courriel est un outil de marketing encore très efficace pour développer vos affaires. Les efforts que vous mettrez à peaufiner votre approche seront certainement profitables. Il ne vous reste plus qu’à tester. Vous verrez. L’essayer, c’est l’adopter!

  • Prodiguez un conseil pour aider la personne à réaliser un projet.
  • Parlez-lui de certains points à considérer avant de choisir une assurance.
  • Optez pour une approche axée sur les solutions plutôt que sur des produits déterminés.
  • Évoquez ses projets, ses défis et ses objectifs et offrez des solutions adaptées.