sauter-au-contenu

Devez-vous assurer votre scooter?

 

Au Québec, les scooters (aussi appelés cyclomoteurs) sont populaires auprès des jeunes de 14 ans et plus. Ils offrent une certaine liberté de déplacement et une première expérience de conduite avant même de pouvoir se promener en voiture. Toutefois, ce mode de transport comporte quelques risques. Voici tout ce que vous devez savoir!

Qu’est-ce qu’un scooter?

C’est un véhicule de promenade qui possède les caractéristiques suivantes :

  • 2 ou 3 roues
  • vitesse maximale de 70 km/h
  • moteur à essence d’un maximum de 50 cm3 (50 cc) ou moteur électrique
  • transmission automatique (pas besoin de changer les vitesses!)

Pour appartenir à la famille des scooters, le véhicule doit posséder ces quatre caractéristiques.

Premier achat pour les débutants

Vous désirez acheter votre premier scooter? Consultez le guide technique et le guide d’information de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) pour vous renseigner avant de vous en procurer un.

Quelles sont les règles pour se promener en scooter?

On ne peut pas tout faire avec cet engin sur deux roues! Certaines règles doivent être respectées. Ainsi, vous devez :

  • avoir au moins 14 ans
  • détenir un permis de classe 6D ou supérieure
  • présenter un formulaire de consentement parental (si vous avez moins de 18 ans)
  • porter un casque

Consultez cette section du site de la SAAQ pour voir ce que dit la loi.

Comment conduire votre scooter de manière sécuritaire?

La conduite d’un scooter comporte des risques similaires à ceux d’une moto – visibilité moins grande pour soi et pour les autres automobilistes, et protections corporelles réduites. Le risque demeure donc plus accru que lorsqu’on se balade en voiture, ce qui inquiète souvent les parents des adolescents. Pour diminuer la probabilité qu’un incident survienne :

  • suivez les mêmes conseils de sécurité qu’à moto
  • respectez le Code de la sécurité routière
  • signez le contrat familial de la SAAQ : sur une base volontaire et non obligatoire, le futur conducteur et son parent peuvent le signer pour établir les obligations de chacun.

Comment la SAAQ vous protège-t-elle?

Au Québec, elle protège automatiquement les cyclomotoristes en cas de blessures liées à un accident de la route. La responsabilité des personnes impliquées n’a aucune incidence sur la protection. Autrement dit, tous les résidents du Québec qui se promènent sur la route sont couverts pour les blessures, peu importe si vous êtes responsable ou non, et ce, partout dans le monde!

Devez-vous obligatoirement détenir une assurance scooter?

Même si la loi ne l’exige pas, le Bureau d’assurance du Canada (BAC) et le Groupement des assureurs automobiles (GAA) recommandent fortement de vous procurer une protection de plus pour couvrir la responsabilité civile et le scooter en cas de dommages.

Comment obtenir une assurance cyclomoteur?

C’est simple : ajoutez cette protection à votre police d’assurance auto ou à celle de vos parents. Le prix varie selon :

  • les options que vous avez choisies
  • la valeur du scooter
  • le profil de la personne qui le conduira

Réparti sur l’année, le prix de l’assurance est calculé selon l’utilisation saisonnière. Cela permet de protéger le scooter même en hiver en cas de dommages.

Exemple de dommage en hiver

Sandrine entrepose son scooter durant l’hiver dans un garage. Soudain, sous le poids de la neige, le toit du bâtiment s’effondre et cause un bris au véhicule. Elle est bien heureuse d’être couverte pour les dégâts!

Que couvre l’assurance cyclomoteur?

L’assurance responsabilité civile est déjà incluse dans la couverture de base. Elle vous protège si vous êtes responsable d’un accident qui entraîne des dommages matériels et corporels à autrui.

Vous pouvez également ajouter d’autres protections, comme celles-ci :

  • « Risques de collision et de renversement » : cette protection couvre les dommages causés à votre scooter si vous provoquez un accident ou si le ou la responsable commet un délit de fuite.
  • « Tous les risques, sauf collision et renversement » : ce produit d’assurance prévoit un dédommagement en cas de feu, de vol, de vandalisme ou de bris de vitre.
  • « Risques spécifiques » : cette protection coûte moins cher que les précédentes, mais ne couvre pas le vandalisme et le bris de vitre.

Bref, questionnez votre compagnie d’assurance pour connaître les protections offertes avant d’effectuer l’achat de votre scooter. Soyez au courant des règlements à suivre sur la route. Sur ce, bonne promenade!