sauter-au-contenu

5 étapes pour protéger votre bateau du vol

 

L’eau, le soleil, la bonne compagnie: facile de passer des moments précieux à bord de votre bateau! Mais une fois à terre, vous n’avez pas toujours votre trésor flottant sous les yeux. Il pourrait donc servir de cible pour des voleurs.

Que diriez-vous de leur compliquer la tâche avec nos conseils? On ne vous propose pas de devenir spécialiste en nœuds marins (bravo si vous l’êtes) – plutôt de chercher à prévenir les vols pour éviter des déceptions et une réclamation d’assurance.

1. Questionnez-vous sur le niveau de risque

Le plus souvent, votre bateau se trouve sans doute au quai ou sur une remorque. Le soir, comment est l’éclairage? Y a-t-il des caméras?

Évaluez le risque lié au lieu en jasant avec d’autres propriétaires des environs. Quand et comment se sont passés les derniers vols dans le coin?

Essayez de repérer, point par point, ce qui doit être sécurisé à bord. Les criminels ne s’enfuient pas toujours avec les bateaux; ils emportent souvent des équipements faciles à enlever et à revendre à bon prix.

2. Mettez le cap sur la sécurité

Aucun bateau n’est 100% à l’abri des criminels. Toutefois, plus le vôtre est protégé, plus il faut du temps, du bruit et des efforts pour s’en emparer.

Les façons de le sécuriser vont varier selon le type d’embarcation. Voici des mesures qui s’appliquent en votre absence, pour un bateau de plaisance à moteur de taille moyenne:

  • Couvrez-le d’une housse ou d’une toile protectrice pour prévenir les vols partiels.
  • Verrouillez votre moteur, l’une des pièces les plus recherchées par les criminels. Rendez-le dur à retirer ou à démonter à l’aide d’une protection adaptée à sa taille: cadenas, barre ou écrou antivol, etc.
  • Installez un verrou sur le bouchon de carburant. L’essence devient un bien précieux ces jours-ci!
  • S’il y a une cabine ou une partie fermée, assurez-vous que la porte se verrouille bien. L’idéal est une serrure à pêne dormant (un type de serrure à l’épreuve des pinces monseigneur).
  • Selon la valeur de votre embarcation, pensez à vous équiper d’un système de repérage TAG; il peut dissuader les délinquants par le simple affichage du logo et, en cas de vol, faciliter le repérage de votre bateau. Non connecté à la batterie, ce dispositif sans fil reste efficace pendant le remisage.
  • Lorsque vous remisez votre bateau à l’automne, choisissez de préférence une installation fermée et verrouillée comme un entrepôt ou un hangar muni d’un système de sécurité.
  • Si vous gardez le bateau à l’extérieur, placez-le à l’abri des regards, dans un endroit peu visible comme votre cour arrière, et attachez-le à un arbre ou à un bâtiment. Essayez aussi de bloquer l’accès, par exemple en garant un véhicule devant le bateau.

Attention aux remorques

Bien des vols de bateaux se produisent quand ceux-ci se trouvent sur une remorque. C’est là que vous laisserez votre embarcation à l’automne? Déjouez les criminels:

  • Installez un système de verrouillage reconnu sur l’attelage (la «main») de la remorque. Certains assureurs pourraient même l’exiger. L’absence de barrure pourrait faire en sorte qu’une réclamation soit refusée ou la franchise, augmentée.
  • Utilisez un sabot pour immobiliser les roues. Ce dispositif de blocage en dissuadera plusieurs.
  • Un autre moyen de prévention consiste à surélever la remorque sur un ou des blocs et d’en retirer une ou plusieurs roues.
  • Assurez-vous bien sûr que le bateau est solidement fixé à la remorque et que le moteur reste verrouillé.
Homme qui attache un bateau sur une remorque

3. Ancrez de bonnes habitudes

De simples habitudes peuvent compliquer la tâche aux voleurs:

  • Ne laissez jamais d’effets personnels et de biens de valeur à bord quand vous êtes à terre, ou rangez-les dans un lieu sûr.
  • Quand vous débarquez, même quelques minutes, prenez les clés avec vous. Les vols de bateau se produisent aussi sur l’eau.
  • Pas de surprise ici, les criminels préfèrent l’obscurité. Essayez de jeter les amarres dans une zone bien éclairée le soir.
  • En votre absence, montrez aux rôdeurs que votre embarcation n’est pas abandonnée. Il existe des simulateurs de présence, mais vous pouvez également déplacer le bateau de temps à autre, laisser une lumière ouverte ou passer le voir à l’improviste.
  • Lorsque vous remisez le bateau pour l’hiver, retirez les équipements électroniques de valeur.

4. Favorisez le réseautage entre marins

En complément à vos autres stratégies antivol, l’entraide entre propriétaires de bateau peut vous aider! Sur les médias sociaux, certains groupes de discussion privés dédiés à la navigation se partagent des infos utiles.

Par exemple, si, dans une marina, une voisine aperçoit un inconnu qui «gratte» des décalques sur la coque d’un bateau, la situation mérite d’être surveillée et signalée. Faites-en autant à votre tour lorsque vous voyez un incident suspect, des rôdeurs le soir, etc.

Un autre genre d’entraide? Ne jamais acheter une embarcation provenant d’une source douteuse. La facilité à revendre un bien volé encourage les délits, mais en plus, leur fréquence fait grimper le prix des assurances.

Si les numéros de coque d’un bateau d’occasion semblent étrangement neufs ou au contraire, modifiés (un 3 semble maquillé en 8!), ça vaut le coup de se méfier.

5. Gardez vos assurances à l’œil

Qu’est-ce que votre assurance bateau regroupe comme protections? Prenez le temps de bien comprendre quand et comment votre bateau est assuré. Chez Beneva, on inclut plusieurs protections sans frais additionnels pour vos équipements électroniques à bord et vos effets personnels, par exemple. Si vous détenez une assurance qui ne les couvre pas, évaluez la possibilité de les faire ajouter à votre contrat.

Dans tous les cas, dressez la liste de ce qui se trouve dans le bateau – même le matériel que vous gardez sous verrou en votre absence comme des cannes à pêche, des moulinets de qualité... Notez aussi des détails sur le moteur: nom du fabricant, numéros de modèle et de série. Si on vous le dérobait, il deviendrait possible de le retrouver.

 

Bon à savoir

Sur cette page Web du Centre d’information de la police canadienne, vous pouvez chercher un moteur de bateau, une embarcation volée ou tout autre type de véhicule.

Larguez les amarres

La parfaite stratégie antivol n’existe pas, mais on peut noyer bien des risques avec des précautions adéquates. Une fois que c’est réglé, laissez les soucis à terre et profitez le plus possible de vos sorties sur l’eau.