Incendies liés à la cigarette: protégez votre immeuble!

Pas loin de votre immeuble, un salon de coiffure est fermé pour 6 mois ou plus. La raison : un feu causé par un mégot jeté d’un balcon. Pendant la reconstruction, la propriétaire a rouvert son commerce dans un local temporaire – et moins spacieux. Plein d’habitués du salon se tournent vers la concurrence… Question quiz : combien d’années faudra-t-il au salon pour retrouver le succès d’avant?

Peu importe votre secteur d’activités, vous ne voulez pas qu’un événement du genre nuise à vos affaires ou à votre immeuble! Alors, regardons ce que vous pouvez faire pour prévenir les risques liés aux cigarettes et aux articles de fumeurs.

Préalable : comprendre le «triangle du feu»

Les flammes, ça résulte d’une combustion. Un incendie se développe sans contrôle à partir de 3 éléments combinés (c’est le fameux triangle du feu) :

  • un comburant, comme l’oxygène de l’air
  • un combustible, tel que du papier, du bois, etc.
  • une source d’inflammation, par exemple, les cendres chaudes

Si on retire un des composants du triangle, le risque de feu disparaît.

Pourquoi insister sur le risque lié à la cigarette?

Sauf exception, les incendies liés au tabagisme se révèlent tous évitables avec un minimum de prévoyance.

Difficile de prendre ces feux à la légère quand on voit des faits comme ceux-ci :

  • Même si les fumeurs se font plus rares qu’il y a 20 ou 30 ans, les brasiers allumés par les articles de fumeurs restent nombreux. Sur l’île de Montréal, entre autres, c’était la 2e source d’incendie en 2020, avec 29%.
  • Il y a des tas de vies en jeu. Au Canada, la cigarette s’avère la principale cause des décès lors d’incendie.
  • Ce type de feu causerait aussi plus de dommages matériels et financiers que ceux provoqués autrement – même si on est bien assurés, les séquelles demeurent importantes. Entreprises et propriétaires ont donc tout à gagner d’une meilleure prévention!

Une prévention qui change selon votre secteur d’activité

Vous possédez votre entreprise ou alors vous gérez peut-être des immeubles en copropriété. C’est votre domaine qui va dicter le type de prévention à effectuer pour les feux liés au tabagisme. On vous présente tout de même quelques mesures de sécurité pour 3 secteurs aux défis distincts :

  • l’immobilier
  • les ateliers mécaniques
  • les restaurants

La pire situation, c’est de ne pas prévoir le risque, surtout quand il est important.

Un cas concret… de situation dangereuse

Vincent remarque que dans la cour à bois de sa quincaillerie de quartier…

a) Certains commis ont toujours la cigarette au bec.
b) Il y a des matériaux hautement inflammables partout.
c) Avec le grand air, et parfois le vent, tous les éléments du triangle du feu sont là.

«… Mais je n’ai pas remarqué le moindre extincteur, le moindre effort de prévention», résume Vincent.

C’est ça, jouer avec le feu!

Exemple 1 : si vous gérez ou possédez un ou des immeubles

La prévention des incendies dans les immeubles est un sujet vaste. Chose certaine, le feu peut se propager rapidement même quand les bâtiments disposent de détecteurs de fumée fonctionnels et de gicleurs bien entretenus.

En ce moment, de moins en moins de logements et d’immeubles à condos acceptent les fumeurs. C’est pourquoi les brasiers commencent souvent hors des murs, et surtout en période estivale.

Dehors, sachez que les plates-bandes et les pots à fleurs sont à surveiller. Terre noire, paillis, mousse, engrais, terreau – voilà toutes des matières susceptibles de s’enflammer, même 4, 5 heures après le contact d’un mégot mal éteint ou de cendres chaudes.

Pour réduire les risques…

  • Aménagez un espace pour les fumeurs à l’extérieur de votre immeuble, à 9 m ou plus de l’entrée et des ouvertures.
  • Placez des cendriers à hauts bords ou des contenants non inflammables remplis de sable. Ils doivent se trouver une surface stable.
  • Installez des affiches à l’intention des fumeurs. La signalisation devrait désigner les zones prévues pour eux et celles où il est défendu de lancer des mégots ou de fumer.
  • Il est permis de le faire dans votre immeuble? Songez à implanter un règlement sur l’interdiction de fumer ou sensibilisez alors vos locataires aux risques :
    - ne pas fumer ou vapoter au lit ni en cas de fatigue
    - toujours jeter la cendre et les mégots dans un cendrier posé sur une surface stable
    - tenir les articles à risque hors de la portée des enfants, etc.

Exemple 2 : du côté des garages

Si vous possédez un atelier mécanique, vous savez déjà que c’est – comme les salons d’esthétique ou les quincailleries remplis de solvants – un des endroits à risque pour les incendies graves et les brûlures.

Les garages regorgent de liquides inflammables: diluant, agents de nettoyage industriel, huiles, etc.

Votre prévention passe donc, entre autres, par un entretien rigoureux, par exemple :

  • garder les aires de travail les plus propres possible
  • ranger les chiffons souillés de produits (comme l’huile) dans des contenants refermables
  • prendre toutes les précautions requises lorsqu’on manipule du carburant

Gare au «point d’éclair»

Un seau de carburant ouvert répand des vapeurs inflammables: une étincelle ou une cigarette suffit pour les allumer. Il est essentiel de confiner les vapeurs pour éviter le point d’éclair – une réaction chimique à la source de violents incendies. Maintenir une bonne aération est tout aussi nécessaire.

  • interdire en tout temps de fumer (ou de vapoter) dans les zones qui contiennent des produits, des rebuts ou toute matière inflammable
  • sensibiliser les employés au risque

Si votre équipe inclut des fumeurs, réservez-leur un endroit spécifique loin de toute activité à risque avec un récipient adéquat pour disposer des mégots.

Exemple 3 : dans un restaurant

Au Canada, chaque province établit son propre règlement sur le tabac dans les lieux publics. Ils sont assez restrictifs dans l’est du pays, comme en Nouvelle-Écosse, en Ontario et au Québec.

Dans ces provinces, il est par exemple interdit de fumer dans les restaurants ainsi que sur leurs terrasses. Si vous êtes propriétaire d’un resto, l’important sera de faire respecter ces règles à la lettre.

Les cuisines comptent aussi beaucoup de substances inflammables, telles que le combustible à fondue et les divers corps gras. Il faut donc notamment :

  • sensibiliser ses employés sur la question (impossible pour eux de fumer à l’intérieur!)
  • s’assurer que les filtres de hotte et les conduits d’aération sont nettoyés régulièrement
  • aménager une zone dédiée à l’extérieur pour ceux et celles qui souhaitent leur dose de nicotine – autrement, certains d’entre eux risquent de contrevenir au règlement

En résumé : on ne veut pas de triangle!

On ne peut pas éliminer toutes les matières combustibles des lieux de travail et encore moins l’oxygène qui nourrit les flammes (puisqu’on doit tous respirer, hein!). En revanche, on peut toujours appliquer des mesures concrètes pour éviter que la cigarette complète le fameux triangle du feu.

En plus de protéger votre immeuble ou votre commerce, vous préviendrez les réclamations en assurance entreprises et veillerez sur les occupants des lieux. Quoi de plus important?